anglais-online.de
espagnol-online.de
italien-en-ligne.de
     Contenu   Chapitre 18 18. Le Konjunktiv et le Konditional

retourner
Chapitre 18: Le Konjunktiv et le Konditional

  18.4.2.8.3 Si nous comparons le système allemand avec le système français nous constatons                     beaucoup de différences

  1) Changement de modalité
En français on utilise l' indicatif pour décrire les événement racontés, en allemand le Konjunktiv. Dans beaucoup de grammaires vous pouvez lire que l' allemand utilise le Konjunktiv dans le discours indirect pour créer une distance majeure à l' égard des événements racontés. C' est une théorie qu' on devrait prouver empiriquement. Nous croyons plutôt qu' on utilise le Konjunktiv dans le discours indirect parce que dans cette modalité, comme nous allons voir plus tard, les temps sont relatifs et pas absolus.


  2) Changement de temps
Le français (et les autres langues romaines) regarde l' action de raconter quelque chose comme une action dans un ordre chronologique. Il faut donc faire la distinction entre un discours indirect dont le verbe introductoire est à un temps du passé (passé simple, imparfait) et un discours indirect dont le verbe introductoire est à un temps du présent (présent, passé composé). Si le verbe introductoire est dans un temps du passé, le présent devient un imparfait, le passé composé un plus-que-parfait et le futur devient conditionnel. En allemand, le fait de raconter quelque chose soi même n' est pas considéré comme faisant partie de la chaîne des événements et il n' y a donc aucun changement de temps.


  Regardez ces exemples
Il dit :"J' ai acheté une voiture." Er sagt:"Ich kaufte mir ein Auto."
Il dit qu' il a acheté une voiture. Er sagt, dass er sich ein Auto gekauft habe."
Il a dit:"J' ai acheté une voiture." Er sagte:"Ich kaufte mir ein Auto."
Il a dit qu' il avait acheté une voiture. Er sagte, dass er sich ein Auto gekauft habe."

En français le passé composé devient un plus-que-parfait si le verbe d' introduction est à un temps du passé ce qui est logique, puisque le français voit l' action de raconter quelque chose comme faisant partie de la chaîne des événement et si les actions qui sont racontées se sont passées avant le moment où elles sont racontées il faut utiliser le plus-que-parfait. Pour l' allemand, l' action de raconter quelque chose ne fait pas elle-même partie de la chaîne des événements et il n' y a donc pas non plus de changement de temps.

  3) Le discours indirect est un système stable en français, mais pas en allemand
Le discours indirect en français est un système stable, ça veut dire que chaque personne dont la langue maternelle est le français fait la transformation du discours direct au discours indirect de la même façon. Le système allemand en théorie est stable aussi mais le chaos morphologique a renversé ce système. Dans la vie réelle vous allez trouver beaucoup de variations de ce que nous avons décrit ici. Nous avons cherché à expliquer les règles "officielles". Si vous connaissez ces règles vous n' aurez aucun problème à comprendre un allemand et vous allez être capable de vous exprimer correctement. Le seul problème consiste dans le fait que ces règles sont difficiles à appliquer, tellement difficiles que beaucoup d' allemands (peut-être tous sauf quelques exceptions rares) ne les respectent pas.
retourner